Le chêne-liège est le seul arbre qui résiste aux feux de forêts

Pendant un feu de forêt, le chêne liège, comme tous les végétaux subit l’assaut des flammes et toutes ses feuilles se consument. Cependant, son écorce épaisse, isolante et peu combustible ne brûle que superficiellement et arrête la progression de l’incendie.

L’écorce du chêne liège protège aussi les tissus conducteurs de la sève et l’assise génératrice de l’arbre. Après le passage du feu, même si le chêne liège paraît entièrement calciné, des bourgeons “dormants” sous l’écorce se réveillent et donnent naissance à de nouvelles pousses. Environ vingt mois après l’incendie, l’arbre a retrouvé toute sa couronne végétale.