Séquestration du carbone

Durant les deux dernières décennies, le monde a été témoin des 11 années les plus chaudes des derniers 125 ans. Les expertises déjà menées dans ce domaine, démontrent que ces changements climatiques sont avant tout dus aux émissions de gaz à effet serre tel que le dioxyde de carbone (CO2). On prévoit, encore durant notre siècle, un réchauffement de la planète entre 1,4 ºC à 5,8 ºC.

Les impacts des changements climatiques sont d’ailleurs déjà notoires. C’est dans ce domaine que le chêne-liège joue un rôle très important. Les forêts de chênes-lièges sont d’excellents puits de carbone. Leur exploitation a un impact particulièrement positif au niveau de la fixation du carbone.